Avec l'âge, la vie de famille, la vie tout court (et la voix qui chevrote), les occasions de faire une vraie noubi-nouba à tout casser se résument à: mariages, retrouvailles, concerts, teufs de bureau.

Ehhhh oui, vous avez compris, on y arrive: c'est Noël au taf.

Grosse noubi-nouba. Occasion de voir tous ses collègues pétés au -bon-champagne (qu'est ce qu'on s'amuse quand on ne boit pas + constitution de gros dossiers à forte dose de Puissance Chantage), de wigoler avec ses coupines, occasion de danser jusqu'à pas d'heure parce que plus les années passent, moins on respecte le voisinage s'embarrasse d'une pendule. Et danser, ça, moi j'aime beaucoup. Genre: à bloc. Genre: tu t'es vue quand tu bois pas?

Danser, c'est tout comme disait Flo Foresti (Flo, parce que consœur de dancefloor).Pour aller vite: difficile d'apparaître encore gracieux-gracieuse passés 21 ans. Sauf quand on se fiche éperdument de n'avoir au-cu-ne dignité ni aucun souci de ridicule. Pourvu que le son soit un mélange convenable, surtout si Blondie, même si Abba, même si Mambo n°5 (point de coté pour cause de velléité pittoresque), même si Macarena ( quoique non, en fait).

J'aime bien oublier que j'ai des principes, une éducation, un standing, et une réputation.

Facile d'avancer ça, car: toujours l'avantage de ne pas picoler: tu peux t'humilier, les autres sont tous saouls et oublieront tout dans un énorme mal de crâne.

Oublieront: la tentative de Madison (penser à filmer mes tentatives de Madison, grand moment de cinéma à l'horizon) qui se veut total under control jusqu'au moment du fameux saut, où malgré une très honorable combinaison de coordination/mémoire des pas/connaissance de la choré, je me retrouve toujours face aux autres (Les autres se trompent! Tous les autres se trompent!!!).

Oublieront la tête que tu as eue trente huit fois en deux heures, rapport aux gros fous rires avec tes coupines (le fou rire est ingrat pour le faciès). Et le moment où, de rire, tu as bavé.

Oublieront le fait que tu as discuté sérieusement avec Direction Sobre, au lieu de Personnel Saoul. (Oublieront sûrement, mais ressers en champagne,par sécurité, par souci de conservation de ton éthique solidaire, et pour ne pas lire "M., vendue au patronnat!" écrit au vomi sur ton sous-main, par un pote qui confond tout).

Oublieront ton "maquillage de fêtes" (penser à filmer un tutorial, qui pourrait être d'un grand secours en cas de carnaval).

Oublieront ta tenue dite "tenue de fêtes" (indispensable: profiter de l'égarement éthylique collectif pour ôter les batteries de TOUS les appareils photos et de TOUS les portables).

Oublieront que Toi, t'as pris plein de Preuves Compromettantes (slow à grosse charge érotique après départ/ en l'absence des conjoints, hommages divers -à Josiane, de la compta/ à Emmanuel Kant/ à Chablis de Pouilly, ce mentor- avec prise-putsh de micro, blessure par contact coude/oeil -essai de gestes sensuels quand passe une chanson vaguement sexy-, choré globale sur YMCA, voire, si t'es en veine, queue-leu-leu sur Bézu. Autant dire que cette dernière possibilité t'ouvre une voie directe vers la régence si concerne N+1).

Moi j'aime bien quand on est tous très très en phase et que ça part bien en vrille, que tout le monde se lâche. Il y a quelque chose d'universel dans la fête et dans la danse (pensée que j'attrape à chaque 14 juillet au bal du village de mon enfance: j'adore voir des gens de tous milieux s'éclater comme des petits fous, je crois réellement que le monde a besoin de fêtes, cela permet d'enlever les carcans du quotidien, d'avoir l'air béat et pignouf  à l'unisson).

Alors voilà, demain, préparation. Je vais connaître le sempiternel probème de dressing peu conforme aux attentes d'une fête (sauf si c'est un enterrement= j'ai vraiment beaucoup de noir), la frénésie du coiffage (lâchés, mes cheveux vont me tenir chaud, retenus, ça évoque tellement la vie de bureau qu'on va venir me demander où sont les cartouches pour l'imprimante).

Je vais frayer avec l'accessoirisation: boules de Noël portées aux oreilles= fait. Collier énorme et glamour= déjà fait. Ceinture et foulard dorés= fait. Collants dorés et brillants= répréhensible, mais fait.  Je crois que je vais concentrer le boulot sur mon espace capillaire, siège de mes expérimentations.

Photo à l'appui? Vous êtes déjà bourrés  avez oublié ou quoi? Je suis la seule à avoir un appareil photo..